CHR Namur

La salle hybride : définition

Le concept d’une salle hybride est de réunir dans  un même lieu les exigences d’efficience et de sécurité d’un bloc opératoire (aseptie, matériel, table, personnel) et celles d’une salle d’imagerie interventionnelle (qualité d’image, réduction de doses radioactives, ergonomie, salle de vision et de contrôle, post processing, etc.).

La localisation au sein d’un bloc opératoire est un gage de sécurité pour de multiples raisons.

Cela garantit :

  • la prise en charge de patients complexes,
  • une anesthésie idéalement monitorée,
  • la réduction du risque d’infection.

Ainsi, chirurgiens, radiologues, cardiologues, anesthésistes, infirmier(e)s, technologues associent leurs compétences.

Une salle hybride n’est pas qu’une localisation géographique ou un matériel mais bien un véritable « concept fonctionnel ».

Equipement :

La salle comprend un arceau (radiologique), une table d’opération carbone radio transparente, un écran géant, une salle de contrôle, des scialytiques, deux postes d’anesthésie et éventuellement une CEC.
Un système de vidéotransmission.
L’ensemble des images radiologiques acquises en préopératoire (scanner, artériographies, échographies, résonance magnétique, etc.) sont immédiatement accessibles pendant l’intervention et peuvent être « fusionnées » avec les images de fluoroscopie en temps réel.

L’ensemble des données d’imagerie pré et per-opératoires sont affichées sur grand écran assurant précision, sécurité et rapidité dans la réalisation des gestes thérapeutiques.